Écharpe porte-bébé

Le portage : la manière la plus simple de donner un sentiment de sécurité à votre enfant

En contact avec le corps de maman ou de papa, un bébé se sent en sécurité. Le sentiment familier d’être dans un cocon lui permet de s’adapter en douceur à sa nouvelle vie. Le portage établit la confiance et un lien.

La chaleur et les mouvements garantissent le bien-être. L’enfant exerce ses muscles et sa colonne vertébrale et développe son sens de l’équilibre. Les enfants portés sont souvent plus équilibrés car ils peuvent participer à la vie familiale tout en étant dans une position protégée. Dans l’écharpe porte-bébé l’enfant peut toujours adopter la posture optimale : les jambs sont légèrement écartées et pliées (« position grenouille »), le dos est rond. Le bébé avait également cette position dans le ventre de la mère et la première année, la colonne vertébrale s’étire lentement.

Un portage approprié est bénéfique au développement corporel, notamment de la colonne vertébrale et des hanches.

En outre, le portage présente un intérêt pratique: vous avez les mains libres pour les frères et soeurs ou pour effectuer d’autres tâches quotidiennes. Monter les escaliers, prendre le bus ou faire de la marche n’est plus un problème.

Le bébé naît recroquevillé. Celle-ci présuppose la position grenouille (jambes écartées et pliées). Le redressement de la colonne vertébrale a lieu en trois étapes et dure environ un an. Il se fait du haut vers le bas et commence par la colonne vertébrale cervicale. En position ventrale, l'enfant peut lever la tête, la tenir levée, la tourner etc. Plus tard, il y parvient également en étant couché sur le dos. Le développement des 7 vertèbres cervicales (lordose cervicale) est alors terminé.

Ensuite, l'enfant fortifie les muscles extenseurs et fléchisseurs du corps (muscles fléchisseurs de la poitrine et du ventre, muscles extenseurs du fessier et du bassin). Peu à peu, toute la partie médiane de la colonne vertébrale comprenant les 12 vertèbres dorsales (cyphose dorsale) s'étire. Ce développement est terminé lorsque l'enfant peut s'asseoir seul librement.

Puis vient l'extension des 5 vertèbres lombaires de la colonne vertébrale (lordose lombaire). Lorsque l'enfant peut marcher seul, cette étape et donc le redressement complet de la colonne vertébrale sont terminés.

Connaissant le développement de la colonne vertébrale, une écharpe porte-bébé optimale doit en conséquence remplir les conditions suivantes:

  • elle doit être élastique mais doit maintenir l'enfant fermement et solidement.
  • Elle doit envelopper le corps du bébé comme un bandage bien serré.
  • L'écharpe doit être nouée de telle sorte qu'elle amortisse les mouvements et les chocs en les détournant de la colonne vertébrale de l'enfant pour les répercuter sur la porteuse.

Ainsi, les vertèbres et disques intervertébraux de l'enfant, encore très sensibles, sont protégés.

Pour une bonne protection, il faut veiller à la justesse de la position grenouille car celle-ci est d'une part garante de la bonne position du dos et d'autre part, elle permet le bon développement de l'articulation de la hanche encore cartilagineuse.

De par sa bonne élasticité diagonale, notre écharpe porte-bébé Storchenwiege® répond à ces critères. Si l'écharpe porte-bébé Storchenwiege® est nouée fermement et correctement, elle est idéale pour un portage sain aussi bien pour l'enfant que pour sa mère ou son père.

 

Image: Redressement de la colonne vertébrale chez l´enfant
[Pour l´élargissement, veuillez cliquer sur l´image]